Depuis de nombreuses années, le Conservatoire est engagé sur différentes actions de connaissance, de préservation et de sensibilisation, et a pu mobiliser de nombreux partenaires pour la préservation de l’Azuré de la Pulmonaire (Phengaris alcon alcon) et de ses habitats, et notamment en Pays Basque.

Cette espèce, avec son cycle biologique si singulier, tout comme ses milieux de vie, sont en effet très largement menacés par les évolutions de l’occupation des sols, les mutations de l’agriculture et des paysages.  En Pays Basque, les habitats naturels de l’espèce comme les usages associés sont très particuliers. Le climat local et des pratiques agricoles ancrées dans la société pastorale, permettent ainsi de trouver l’espèce et des organismes hôtes dans des milieux agropastoraux, dont certaines surfaces également exploités pour le soustrage (récolte de la fougère aigle pour s’approvisionner en litière dans les étables et bergeries).

Les actions engagées par le CEN avec de nombreux partenaires (collectivités, associations, établissements publics, bénévoles, …) ont permis d’engager la mise en place de mesures conservatoires sur un petit réseau de sites. Cependant, ces actions ne concernent qu’une partie des zones de présence de l’espèce et de ses habitats, et il importe de renforcer les actions de préservation en leur faveur, et leur prise en compte plus large dans la gestion des espaces agropastoraux susceptibles de les abriter.

C’est l’objectif du projet lancé cette année, pour 2 ans. S’appuyant sur des éléments partagés sur les lieux de présence de l’espèce et de ses habitats, de diagnostic foncier (avec l’appui de l’Etablissement Public Foncier du Pays Basque, de la SAFER Nouvelle-Aquitaine notamment, mais aussi des collectivités locales), sur une analyse des pratiques agricoles, des ressources associées (état et besoins), avec l’appui d’Euskal Herriko Laborantza Ganbara, sur une démarche de sensibilisation des publics (profession agricole, élus, scolaires, grand public) à travers différents moyens (bande dessinée, jeux, animations, journées techniques, …), il fera émerger des démarches pragmatiques et partagées de préservation des landes, milieux emblématiques du territoire.

Ces démarches donneront notamment lieu à de la sécurisation foncière ou à la maîtrise d’usages.et à la mise en place de chantiers de restauration de milieux sur les secteurs d’intervention prioritaire.

Les actions du projet comportent également une dimension expérimentale, à travers la mise en culture et l’implantation in situ de la Gentiane pneumonanthe (plante-hôte de l’Azuré de la Pulmonaire) avec le Lycée agricole de St Pée sur Nivelle, et la mise en place d’une plateforme d’échange de données entre le CEN, les collectivités, les experts du foncier et les usagers.

Tangi LE MOAL

Quelques ressources: 

Film « Ô Papillons » (pour ceux qui sont trop pressés, séquence sur l’Azuré des Mouillères à Sare à partir de la minute 35 (infographie sur le cycle de vie du papillon et de ses organismes-hôtes à la minute 15’)