Le 28 juin, au Pays Basque, le CEN de Nouvelle Aquitaine a installé 8 tunnels à fèces (autre nom donné aux crottes) sur l’Iratiko Erreka et 8 autres sur un affluent du Gave de Larrau. Ce dispositif permet de récolter plus facilement et régulièrement des crottes de Desman qui feront ensuite l’objet d’analyses génétiques afin de vérifier leur appartenance à l’espèce et d’individualiser les Desmans. Cette action, encore aujourd’hui de portée expérimentale, vise à comparer cette méthode de prospection via des tunnels avec la méthode « classique » de prospection des supports naturels potentiels de dépôt de crottes.

Le premier relevé effectué seulement 4 jours après la pose est très encourageant. En effet, 4 des 8 tunnels ont été marqués par le Desman des Pyrénées sur l’Iratiko Erreka et 2 des 8 tunnels sur l’affluent du Gave de Larrau. Dans la même journée, la prospection classique des supports naturels potentiels de dépôt de crottes n’a rien donné. Ce qui tendrait à démontrer, dans les contextes des tronçons de cours d’eau étudiés, l’efficacité des tunnels pour détecter la présence de Desmans. Il faudra toutefois attendre la fin de l’étude pour confirmer ces bons résultats. Les tunnels seront relevés jusqu’à fin septembre 2021.

Cette action s’inscrit dans le cadre d’un projet d’amélioration des connaissances et d’actions de conservation du Desman des Pyrénées sur le département des Pyrénées-Atlantiques porté par le CEN de Nouvelle Aquitaine en partenariat avec le CEN Occitanie, le Parc National des Pyrénées et le GREGE.

Ce projet est cofinancé par le Conseil départemental des Pyrénées-Atlantiques dans le cadre de son appel à manifestation d’intérêt « les 64 fantastiques » et par l’Agence de l’Eau Adour Garonne.

C’est également une action identifiée dans le deuxième Plan National d’Action du Desman des Pyrénées (2021-2030) animé par le CEN Occitanie sous l’égide de la DREAL Occitanie.

Si vous observez ces dispositifs dans les cours d’eau, merci de ne pas les toucher ou les déplacer.